Nouveaux personnages, nouvelle trame. Pour marquer la 30e édition du son et lumière de Bon Repos, Racines d’Argoat modernise son spectacle. En 30 ans, ce rendez-vous s’est construit avec l’effervescence humaine, l’imaginaire et les compétences de nombreux bénévoles du Centre Bretagne. 

Grand Thua, l’âme de Bon-Repos, sort de son sommeil millénaire. À l’origine de ce trouble, une maladresse de Fanch et Yffig qui lors d’une partie de pêche, ont vidé le lac où sommeillait le géant de pierre. Pour réparer cet accident et trouver l’élément brisé, Dame Luciole, gardienne du lac endormi et de la mémoire, les incite à mener une quête à travers les âges, les transportant d’un univers à l’autre, d’une époque à l’autre. Qu’a-t-il été rompu lors de cette partie de pêche ? Seuls ces deux amis ont la réponse…

Nouveau scénario, nouveaux personnages… En cet été 2017, c’est un spectacle modernisé que l’association Racines d’Argoat, organisatrice du son et lumière de Bon Repos, présentera dans le décor de l’abbaye cistercienne de Saint-Gelven. Une façon de marquer le coup pour la 30e édition d’un rendez-vous qui rayonne aujourd’hui bien au-delà du Centre Bretagne.

Petit retour en arrière. Un soir de 1986, un groupe d’amis passe devant l’abbaye de Bon Repos en ruine et menaçant de s’écrouler. Ils décident de se lancer dans un immense chantier de nettoyage et de restauration dès le lendemain. C’est le début d’une longue histoire. Au cours de cette même année, ils créent l’association des
« Compagnons de l’Abbaye de Bon Repos » ayant pour but la restauration du monument.

Rapidement, une idée de son et lumière prend forme afin d’animer le site. Pour le mettre en œuvre, l’association « Son et Lumière de l’Abbaye de Bon Repos » est créée en 1988, qui deviendra en 1993, Racines d’Argoat (Rencontres Associatives et Culturelles d’Intérêt Économique et Social d’Argoat). Sa vocation :  participer à la valorisation du territoire d’Argoat, rassembler les personnes et favoriser les rencontres à travers la création de spectacles vivants, et, plus largement, d’animations artistiques et culturelles portant un intérêt économique et social.

Racines d’Argoat s’appuie sur une armée de 450 bénévoles, tous mobilisés autour du spectacle vivant. Des cavaliers, des techniciens, des danseurs, des costumiers, des hommes, des femmes, des enfants… qui participent chaque année à cette belle aventure humaine. Valoriser le capital humain du territoire, favoriser la rencontre, fédérer la population autour d’un projet, faire du domaine de Bon Repos un lieu incontournable du tourisme et de la culture en Centre Bretagne, tel est l’objet et le projet de cette association.

Dans l’ombre, le son et lumière de Bon Repos joue aussi un rôle social particulièrement important. Au fil des ans, des partenariats ont été noués avec l’IME de Pontivy ou encore la maison de retraite de Gouarec pour la confection des accessoires, des costumes. Des actions pédagogiques sont menées auprès des enfants. Un soin particulier est apporté à l’accueil des publics handicapés…

Joutes équestres et batailles

En 2016, 12 000 spectateurs ont vu le son et lumière de Bon Repos. Du très grand spectacle, rythmé par une envoûtante bande musicale et des effets pyrotechniques, des joutes équestres et des batailles, illustrées par des projections monumentales sur la façade de l’abbaye. À la nuit tombée, le domaine devient le théâtre d’une fresque historique retraçant l’histoire du Centre Bretagne, de l’âge de la pierre polie à l’attaque des Chouans, qui enchante petits et grands.

La version 2017 s’annonce elle aussi grandiose. Spectacle original de Jean-Paul Le Denmat, adapté par Racines d’Argoat, elle s’appuie sur une trame et des personnages originaux de Loïc Baylacq et Xavier Lesèche. Gilles Servat, Franck Jégoux, Philippe Hoyaux et Isabelle Sampéré prêtent leurs voix. La période estivale est très chargée pour les membres de l’association. Tous s’activent sur le terrain pour que le spectacle soit prêt à temps. Mais la préparation d’une saison démarre dès le mois d’octobre.

C’est cette force de rassemblement et d’échange, ce professionnalisme et un enthousiasme sans faille qui permettent de souffler cette année les 30 bougies du son et lumière. L’association Racine d’Argoat ne compte pas s’arrêter en si bon chemin… Réinvestir dans un nouveau projet artistique pour les 10 ans à venir, rentrer dans un nouveau cycle de création et toujours dynamiser le tourisme, l’économie locale et le territoire compte parmi ses nouveaux objectifs.

Le son et lumière en chiffres

Depuis sa création, ce spectacle a été joué et porté par plus de 3 000 acteurs bénévoles.

Il a été vu par plus de 200 000 spectateurs. 

L’association Racines d’Argoat, qui souhaite fédérer les générations, compte aujourd’hui plus de 450 adhérents. 

Le spectacle 2017 dure 2 h 30, dont 24 minutes de nouveau scénario

 

Informations pratiques

Dates du spectacle :

Les 2, 4, 5, 9, 11 et 12 août 2017, à partir de 22 h 30 (retrait des billets avant 22 h)

À partir de 18 h, ouverture du village de Conomor (gratuit) : animations, restauration rapide, buvette, village d’artisans.

Réservations :

En ligne sur www.bonrepos.bzh

Par téléphone : 02 96 24 85 28

Dans les points de vente équipés d’une billetterie (frais de location en sus) : Fnac, Leclerc, Virgin, Cultura, Cora, Carrefour, Intermarché, Géant, Super U.

Dans les offices de tourisme de : Rostrenen, Pontivy, Mûr-de-Bretagne.

Sur place, à la billetterie du spectacle : à partir du 19 juillet 2017.

Tarifs 2017 : 

En prévente : adultes : 18 €, enfants (5-12 ans) : 10 €. Valables en réservant jusqu’au 23 juillet pour les dates des 2, 4 et 5 août ; jusqu’au 30 juillet pour les dates des 9, 11 et 12 août.

Sur place : Adultes : 21 €, enfants : 12 €.

Gratuit pour les enfants de moins de 5 ans.