Un peu de bien-être dans un monde de stress ! 

Zen, restons zen ! Plus facile à dire qu’à faire ? Non, il suffit de s’en donner la peine. Et en Centre Bretagne, les opportunités de manquent pas pour répondre à un besoin de plus en plus pressant de « bien être ».

Suivez le guide…

bienetre1

Il n’y a pas de mal à se faire du bien, selon la formule consacrée.Encore faut-il savoir prendre le temps de s’accorder une pause, pour se sentir mieux, se recentrer sur soi, ne plus céder au stress et à la pression ambiante… Pas facile, direz-vous, dans cette société qui rythme notre quotidien à une cadence infernale. De fait, plus que jamais, le « bien être » est devenu une quête de tous les jours.

Une quête pour laquelle nous avons voulu jouer les guides, à la faveur de ce nouveau numéro d’Ici et Là. Nous vous invitons à un tour d’horizon des différentes disciplines proposées en Centre Bretagne et qui répondent à cette volonté, certes parfois un peu obsessionnelle, de se faire du bien.

Bien sûr, il y a d’abord le sport pour secréter les endorphines, ces fameuses hormones du bonheur. On vous entend déjà rechigner, c’est l’hiver, il fait froid… Pas dans les clubs comme Wake Up Form à Pontivy (page 8). Ouverte depuis septembre 2015, la salle compte déjà un millier d’inscrits. C’est dire si son concept séduit.

Yoga et qi gong, aussi, ont leurs adeptes en pays de Loudéac. Ils sont même de plus en plus nombreux au sein de l’Association loudéacienne de yoga (page 10) et du Do In Qi gong (page 12).

Originaires d’Inde et de Chine, ces disciplines font partie des « approches corps-esprit » qui favorisent l’interaction entre le physique, les émotions et le psychique. Qu’on se le dise, oui on baille pendant les cours de yoga ou de qi gong. Pas parce qu’on s’y ennuie, loin de là, mais bel et bien parce qu’on s’y détend !

Technique de développement personnel en vogue, la sophrologie, elle, aide grâce à des exercices de respiration et à la visualisation d’images apaisantes à optimiser le positif présent en chacun de nous. Une science de la conscience que l’on a voulu mieux découvrir en suivant l’un des cours collectifs dispensés à Le Sourn par Eddy Lepan, sophrologue (pages 6 et 7).

Enfin, on a aussi plus que hâte de tester pour vous une Fish pédicure. Un concept tendance qui consiste à se faire « nettoyer » les pieds par de tout-petits poissons. Les salons fleurissent un peu partout en France. Le premier « Fish spa » de Centre Bretagne ouvrira fin novembre à Pontivy, dans le cadre de l’opération « Ma boutique à l’essai » (page 11). Parce que le bien être, ce n’est pas seulement dans la tête mais aussi sur ses pieds, on le recommande à tous, y compris aux plus chatouilleux.

Cours collectif de sophrologie à Le Sourn : pour harmoniser corps et esprit

Science de la conscience, la sophrologie aide à lâcher prise, à mieux gérer son stress et à prendre confiance en soi. Pour Eddy Lepan, sophrologue diplômé exerçant en pays de Pontivy, cette discipline est une technique à part entière de développement personnel. Il dispense chaque mercredi soir des cours collectifs à Le Sourn. 

bienetre2

Si vous êtes stressé, que vous ne parvenez pas à gérer vos angoisses, que vous manquez de confiance en vous, que vous n’arrivez pas à lâcher prise ou encore que vous souffrez d’insomnie, la sophrologie est faite pour vous ! Présentée comme une science de la conscience, cette discipline « aide à harmoniser le corps et l’esprit », décrit Eddy Lepan, sophrologue diplômé basé au sein de l’espace bien-être de Le Sourn. « La sophrologie, ce n’est pas que de la relaxation, c’est aussi une technique de développement personnel », insiste celui qui dispense notamment des cours collectifs, chaque mercredi.

Respiration et lecture des régions corporelles

bienetre3Dans le local communal, situé près de la mairie, les chaises sont disposées en cercle. « Cela me permet de voir chacun des participants. Ce qui est important en sophrologie, c’est l’empathie que je vais avoir pour chacun », indique Eddy Lepan. Avant de commencer la séance, le sophrologue prend le temps d’échanger avec les participants afin de connaître leur état mental et physique du moment, d’instaurer un climat de confiance et de partage.

« Dans le monde dans lequel on vit, surtout dans le milieu professionnel, nous sommes soumis à un fort stress. La sophrologie m’aide à mieux gérer ce stress », indique Jean-Marie, pratiquant depuis deux ans. Avec seulement trois séances à son actif, Béatrice, elle, est encore en phase de découverte. « J’essaie d’appliquer les exercices que l’on fait en séance chez moi, je ne maîtrise pas bien encore mais je commence à ressentir une certaine détente. » Eddy Lepan l’encourage à persister : « il faut se laisser le temps de l’apprentissage », précise-t-il avant de réellement commencer la séance.

bienetre4Pas de musique, ni parfum ou lumière particulière, la sophrologie se pratique sans artifice.
La séance s’articule autour de plusieurs exercices de respiration. Debout d’abord, une main sur la région abdominale, l’autre sur les lombaires, les yeux ouverts. « Prenez des respirations profondes, retenez l’air et relâchez tout en vous centrant sur les sensations que cela vous apporte », guide Eddy Lepan. Les exercices s’enchaînent, les yeux se ferment comme pour mieux entrer dans un état semi-éveillé, aidé par la voix douce et posée du sophrologue. La séance se poursuit par la lecture progressive des cinq régions corporelles : la tête, le cou et la nuque, puis les membres supérieurs (des épaules jusqu’aux mains), le thorax, la région abdominale et enfin tout le bas du corps. L’objectif est, ici et toujours par le biais d’une respiration profonde, d’activer, stimuler chacune de ses régions corporelles.

Eddy Lepan « Le sophrologue est un passeur » 

« Ce que j’aime dans la sophrologie, c’est le respect des différences de l’autre, dans son individualité, dans son fonctionnement. Le but est à l’aide d’exercices de stimulation corporelle, de techniques spécifiques de visualisation et autres qui sont les mêmes pour tous, d’aider l’individu à aller mieux dans sa problématique. Lui transmettre une méthode, qui permet avec un entraînement au quotidien de mobiliser ses potentiels positifs, de les renforcer, les dynamiser…, dans le but de se l’approprier et d’exister librement. En cela, le sophrologue est un “passeur” », indique Eddy Lepan. Diplômé de d’Institut de sophrologie de Rennes, il exerce depuis 2012, et depuis 2015 en pays de Pontivy. Eddy Lepan propose au sein de l’espace bien-être de Le Sourn, situé près de la mairie, des séances individuelles et collectives. Il intervient également chez les particuliers à domicile, dans les écoles, auprès des associations ou comités d’entreprise. Ayant suivi une formation qualifiante en « sophrologie douleurs et cancers », Eddy Lepan propose également, en partenariat avec la Ligue contre le cancer, des séances en service oncologie au CHCB. « L’objectif est d’aider les patients à accepter leur maladie pour un mieux vivre, un mieux-être et à être davantage en relation avec eux-mêmes et avec le monde extérieur. Le témoignage de Michelle que je vous livre : “j’ai l’impression de réintégrer mon corps sain” », indique-t-il.

Renseignements et tarifs sur : 

www.eddysophrologue.com / 06 24 18 50 29 / Mail : sos@eddysophrologue.com

 

Au club Wake Up Form, coaching personnalisé et ambiance familiale

Ouverte depuis un an, la salle Wake Up Form, marque de club de remise en forme, compte déjà un millier d’adhérents. À leur disposition : divers équipements de cardio-training ou de musculation et une quarantaine de cours collectifs, pour s’entretenir et se vider la tête. Les coachs sportifs assurent aussi un accompagnement personnalisé. 

bienetre5

Catherine en est convaincue : « le sport est indispensable à mon bien-être. Il m’aide à décompresser de la journée, en plus de m’entretenir », explique cette Pontivyenne de 62 ans, qui profite trois fois par semaine des équipements et cours collectifs du club Wake Up Form, à Pontivy.  Catherine s’y est inscrite en septembre dernier. Un an après son ouverture en 2015, le club, qui fait partie d’un réseau  comptant 30 salles en France, dont trois dans le Morbihan, est passé de 400 à près d’un millier d’adhérents. « De 16 à 83 ans », précise Vincent Calmet, cogérant avec Yoann Le Guénnec.

Au sein du club, installé sur 600 m², les sportifs peuvent évoluer en autonomie aussi bien sur les équipements du plateau cardio-training (vélos elliptiques ou classiques, rameurs, steppers, tapis de course…) que sur les appareils de musculation ou participer aux multiples cours collectifs (step, aéro-fight, cuisses-abdos-fessiers, street-dance, stretching…) dispensés par Stéphane et Rémy. Une troisième salle est également dédiée au « biking », une discipline qui a le vent en poupe.

Perte de poids, musculation, rééducation… 

L’équipe du club propose également à la demande un coaching personnalisé. «  Nous établissons un programme individuel en fonction des antécédents médicaux, de la sédentarité de nos adhérents et des objectifs qu’ils visent : perdre du poids, gagner en musculation, rééduquer une partie du corps, se vider la tête… », détaille Vincent. Preuve s’il en faut de l’expertise des professionnels de la salle, « nous n’hésitons pas à réorienter nos adhérents sur les bons objectifs à atteindre », insiste le cogérant.

Joueur du Rugby Club Pontivyen, Benjamin, 25 ans, a ainsi pu profiter d’un programme adapté pour une rééducation de l’épaule suite à un choc en match. « Nous avons travaillé surtout les pectoraux et les bras pour fortifier les ligaments », explique-t-il.  Un an après son inscription, son épaule est quasi-réparée et c’est un nouvel objectif que vise désormais le jeune homme. Plus physique celui-là, « en vue d’une préparation pour intégrer l’équipe de Bretagne de rugby », confie Benjamin.

Au-delà du sport, Benjamin comme Catherine mettent aussi en avant la bonne ambiance qui règne au sein du club pontivyen Wake Up Form. « Ici, on sort vraiment du train-train boulot-dodo. Tout le monde se parle et on noue facilement de nouveaux liens en dehors du travail et de la famille. Ce qui aide aussi à bien s’aérer l’esprit », se satisfait Catherine.

Informations pratiques

Ouvert de 6 h à 23 h, sept jours sur sept et 365 jours sur 365. 

36, avenue des Cités Unies à Pontivy (près du Décathlon)

Renseignements sur www.wakeupform.com ou sur la page

facebook « Wake Up Form Pontivy ».

Tél : 02 97 79 18 24 

 

Hatha-yoga avec Alody : «  Une invitation au bien-être et à la connaissance de soi »

L’association loudéaciennne de yoga (Alody) dispense des cours de hatha-yoga, le plus pratiqué en Occident. Une discipline bénéfique pour la gestion des émotions, la respiration ou encore la tonicité du corps. Entretien avec Béatrice Le Guen, présidente d’Alody.

bienetre6

Alody propose la pratique du hatha-yoga. Quelles en sont les particularités ?

bienetre7Le yoga, discipline millénaire originaire d’Inde, agit à la fois sur le corps, le mental et l’esprit. Le hatha-yoga en est l’une des voies les plus répandues en Occident. Elle vise à harmoniser les énergies positives et négatives présentes en chacun de nous. En effet, en sanskrit, « ha » signifie soleil et « tha » veut dire lune. Le soleil est une énergie positive, tonique qui correspond aux fonctions physiques et vitales ; la lune, elle, est une énergie plus calme qui correspond aux fonctions mentales. L’objectif du hatha-yoga est d’unir ces deux énergies pour rééquilibrer corps et esprit. 

Vous pratiquez vous-même depuis 30 ans, quels bienfaits en retirez-vous ? 

Le hatha-yoga aide à se calmer, à mieux gérer ses émotions et à prendre de la distance par rapport à ses réactions dans la vie de tous les jours. Notre professeur dit que c’est une invitation au bien-être et à la connaissance de soi sans jugement, à la découverte du silence intérieur et c’est bien ainsi que je le ressens. Sur un plan physique, le hatha-yoga, qui reste un sport, permet de se tonifier et d’assouplir son corps. Il améliore aussi la qualité de notre respiration et du sommeil. Il favorise la concentration et l’attention. Et surtout, il laisse du temps pour se poser.

Comment se déroule une séance type, au sein de l’association Alody ?

Les cours sont dispensés par Marie-Thérèse Lorant, professeur de hatha-yoga, affiliée à la Fédération nationale des enseignants du yoga. Ils durent 1 h 30. Chaque cours commence par un temps de détente. Allongés, nous travaillons la respiration sur trois étages : abdominale, intercostale et claviculaire. Puis nous enchaînons avec des postures. Certaines contribuent au renforcement musculaire, comme la « salutation au soleil » par exemple, d’autres travaillent l’équilibre ou la souplesse. Puis, nous terminons par une relaxation de 20 minutes : allongés, on se laisse guider par la voix de la professeur qui nous entraîne dans un état semi-éveillé et nous invite à visualiser des scènes positives pour nous aider à évacuer les tensions. Ce temps de relaxation est extrêmement réparateur ! 20 minutes de relaxation, quand elle est bien pratiquée, valent trois heures de sommeil.

À qui s’adressent les cours de hatha yoga proposés par Alody ?

À tout le monde. Nous avons parmi nos adhérents des personnes de plus de 80 ans, des retraités mais aussi de plus en plus de jeunes femmes actives. C’est flagrant cette année et peut s’expliquer par une vie quotidienne toujours plus stressante.  Depuis la création de l’association en 1975, le nombre d’adhérents n’a cessé d’augmenter tous les ans ; cette année, nous avons dépassé la centaine.

Renseignements sur le hatha-yoga, jours et horaires des cours :

– Sur la page Facebook de l’association : « Association loudéacienne de yoga – Alody » 

– Auprès de Béatrice Le Guen au 02 96 28 68 91 ou par email : leguenbea@neuf.fr

– Auprès de Marie-Thérèse Lorant, professeur, au 02 97 27 94 48

 

Pédicure et manucure : un Fish Spa à Pontivy

Fish Spa Gwen beauté, tel est le nom du nouvel établissement qui va ouvrir ses portes, dans la rue du Fil, à Pontivy, à la fin du mois de novembre. Ici, ce sont les poissons qui assureront les pédicures et les manucures.

bienetre8

Originaire du Morbihan, c’est en Corse que Gwénola Rodet a découvert une activité encore peu connue dans notre région : le Fish Spa. « C’était lors d’un stage d’aquariophilie », se souvient-elle.  Séduite, elle suit une formation et obtient son diplôme l’été dernier.

Dès la fin du mois de novembre, elle proposera des soins d’esthétique et de détente, des pieds et des mains, grâce au concours de petits poissons appelés garra rufa.

« C’est un moment que l’on peut apprécier seul ou partager en couple, entre amis ou en famille, à partir de 6 ans, explique Gwénola Rodet. Vous plongez vos pieds ou vos mains dans une eau à 28° et des petits poissons travaillent pendant que vous vous relaxez. Ces petits poissons viennent délicatement vous débarrasser de vos peaux mortes pour laisser vos pieds et vos mains tout doux. »

Domiciliée dans le Centre Bretagne, elle souhaitait s’installer à Pontivy. La toute nouvelle opération mise en place par la ville de Pontivy et baptisée ” Ma boutique à l’essai “, lui a permis de réaliser son rêve. Sélectionnée parmi plusieurs candidatures elle va à la fois inaugurer ce nouveau concept et proposer un service tout aussi nouveau à Pontivy.

Fish Spas Gwen beauté :

21, rue du Fil – Pontivy / 07 86 88 39 36 / gwenbeaute.wixsite.com/monsite-1

Cours de qi gong à Loudéac : des effets ressentis dès la première pratique

Hélène Le Borgne transmet le do in qi gong depuis trente ans en Centre Bretagne. Une gymnastique ancestrale chinoise qui procure du bien-être à travers des exercices de mouvements lents, des pressions et étirements simples, à la portée de tous. 

bienetre9

Observez un arbre. Bien enraciné, le feuillage souple. Il puise à la fois l’énergie de la terre et celle du ciel pour les ramener au cœur. Pour Hélène Le Borgne, l’image symbolise bien le do in qi gong (prononcez tchi kong), une gymnastique chinoise ancestrale au service de la santé qu’elle enseigne depuis 30 ans en Centre Bretagne. À Loudéac mais aussi à Uzel, à Collinée, Plémet et Lamballe.

Bâtonnet d’encens se consumant, musique traditionnelle douce accompagnent les cours dispensés par Hélène Le Borgne. Pour mieux mettre dans l’ambiance. « Par le biais d’exercices, de mouvements lents, de série de pressions sur notre corps et d’étirements simples, l’art du do in qi gong procure à celles et ceux qui le pratiquent de la détente en régénérant les systèmes musculaires, nerveux, énergétiques. » À Loudéac, ils sont 115 adhérents, de tous âges, à en ressentir les bienfaits.

Des organes reliés à des émotions

Selon les saisons, Hélène Le Borgne concentre les exercices sur des organes spécifiques, eux-mêmes reliés à des émotions particulières. « À l’automne, on fortifie les poumons et le gros intestin reliés à la tristesse, la nostalgie du passé qui entraînent la dépression saisonnière », indique par exemple Hélène Le Borgne. L’hiver, lui, est propice au travail des reins et de la vessie, associés à la peur ; le printemps à celui du foie et de la vésicule, en lien avec la colère ; enfin l’été se concentre sur le cœur et l’intestin grêle, reliés au feu et à la joie. Quelle que soit la saison, « ces exercices assouplissent le corps et renforcent les articulations, accroissent la résistance à l’effort, ralentissent le vieillissement du corps et de l’esprit. La confiance en soi s’améliore, le stress est apaisé en calmant la respiration », détaille Hélène Le Borgne.

Le do in qi gong est une discipline à la portée de tous, sans contre-indication. « La sensation de bien-être physique et psychique se fait ressentir dès la première pratique », promet Hélène Le Borgne. Catherine, Loudéacienne de 48 ans et nouvelle adhérente, acquiesce : « On me l’a conseillé car je suis une grande nerveuse. C’est vrai que cela aide à canaliser l’énergie et à évacuer les tensions. » Martine, 60 ans, elle, pratique depuis 10 ans et ne s’en passerait plus. « J’avais commencé quand j’étais encore active. Aujourd’hui, je suis à la retraite et je continue même si je suis moins soumise au stress. J’attends avec impatience les cours et le pratique aussi chez moi entre deux. » 

À Loudéac, les cours de qi gong dispensés par Hélène Le Borgne se déroulent dans le bâtiment Vercel (7, rue Pasteur) ou salle Yann Sohier : le lundi de 20 h à 21 h 30, le mardi et le jeudi de
18 h 30 à 20 h, le vendredi de 10 h à 11 h 30 et de 14 h 30 à 16 h.
Les inscriptions sont possibles à tout moment de l’année (une séance d’essai offerte). Des journées thématiques sont également organisées dans l’année.

Renseignements auprès d’Hélène Le Borgne par téléphone, au 02 96 26 82 62 ou 06 30 13 00 17 ou par e-mail : 

helene.leborgne8@gmail.com