Implantée à Pluméliau, la société Vos nuits étoilées est spécialisée dans la conception, la fabrication et le tir de spectacles pyrotechniques. Pour la saison 2017, elle assurera plus de 230 prestations.

Du bleu, du rouge, du vert, des fusées qui illuminent des remparts ou des bords de rivières, des bombes qui éclatent en poussière lumineuse… Comme tous les ans, l’été 2017 brillera de mille feux d’artifice. Pour la société Vos nuits étoilées, spécialisée en spectacles pyrotechniques et basée au lieu-dit Kerhudé à Pluméliau, c’est le rush. « Pour nous, la saison a commencé le 29 avril et s’achèvera le 28 octobre », indique Dominiqué Lainé, directeur. Six mois pendant lesquels pas moins de 230 prestations seront assurées sur l’ensemble des cinq départements bretons, dont 113 pour les seules soirées des 13 et 14 juillet !

En Centre Bretagne, les artificiers de Vos nuits étoilées interviendront à Loudéac, Pontivy, Rohan, Cléguérec, Saint-Barnabé, Plémet, Trévé, Mûr-de-Bretagne… Entre autres. Et si les spectateurs n’y verront que du feu, autant dire qu’un tel planning s’anticipe. « Nous y travaillons depuis le mois de janvier. Il s’agit non seulement de concevoir les spectacles mais aussi de les commercialiser, d’assurer la logistique. Pour la Fête Nationale, nous louons par exemple 35 camions pour transporter le matériel et les produits sur les différents sites de tir », détaille Dominique Lainé, rôdé par 25 ans d’expérience.

 

« Rien n’est laissé au hasard » 

Féru de pétard depuis sa tendre enfance, Dominique Lainé a créé Vos nuits étoilées en 1992. Installé depuis 1999 à Pluméliau, l’entreprise emploie aujourd’hui neuf salariés permanents… et s’adjoint les services de quelque 150 artificiers pendant la saison estivale. Sa clientèle est composée en très grande majorité de collectivités (environ 160) et, dans une moindre mesure, de comités des fêtes. Avec, chaque année, un taux de renouvellement de commandes de 99,9 %. C’est dire si ses prestations, toujours personnalisées, sont appréciées.

« Dans un feu d’artifice, rien n’est laissé au hasard ! », insiste Dominique Lainé. « Le rythme, la dynamique des effets, les couleurs, un bouquet final conséquent, la qualité de la musique laissée au choix du client et la qualité de la synchronisation des effets sur cette musique : ce sont ces six éléments qui font la réussite d’un feu d’artifice ».

Et en pleine saison, l’usine tourne à fond.

Devant son écran d’ordinateur et à l’aide d’un logiciel de montage audio, Dominique Lainé passe ainsi de longues heures à juxtaposer effets pyrotechniques et musicaux. Tout en tenant compte du site de tir et des éléments à y mettre en valeur (château, plage…) et du budget du client (2 500 à 3 000 € en moyenne pour les communes bretonnes). Pour sa mise en scène, cet expert s’appuie sur une quinzaine de tableaux préparés à l’avance et renouvelés tous les ans. Ces derniers alternent « décors  au sol » (embrasement, soleil, fontaine…), tirs semi-aérien (type volcan ou comète qui montent jusqu’à 50 m et permettent de remplir l’espace) et aériens (les bombes, pour les plus connues).
« Des tableaux “multicolores”, “rouge passion”, “verdoyant” ou encore “frisson” avec des effets crépitant… », ajoute Dominique Lainé.

Selon la complexité de la musique, ce travail artistique demande entre deux et huit heures. Le Jour J, les artificiers disposent d’un plan de tir, « détaillant tous les produits à utiliser et tous les temps de départ ». L’entreprise Vos nuits étoilées est d’ailleurs équipée pour tirer 80 feux d’artifice le même jour.

En 25 ans, Dominique Lainé a vu le métier évoluer. « Fini le temps où l’on se contentait d’une “belle bleue” ou “belle verte”. Aujourd’hui, les feux d’artifice sont des spectacles à part entière et attendus comme tel », observe-t-il. Des spectacles qui restent aussi des moments importants dans la vie des communes. « Ils font partie des rares animations qui continuent d’attirer les foules », explique le chef d’entreprise qui se souvient avoir tiré son tout premier feu, le 14 juillet 1992, de la pointe de Trégunc (Finistère)… Une commune où la société de Pluméliau intervient toujours aujourd’hui.

Le rush de l’été passé, le répit sera court pour les équipes de Vos nuits étoilées avant d’enchaîner sur une nouvelle saison « émergente » dans le calendrier annuel des feux d’artifice. « La période des fêtes de fin d’année commencent à être de plus en plus importante », remarque en effet Dominique Lainé. Une trentaine de prestations sont d’ores et déjà programmées pour la société de Pluméliau.

Une femme sur le champ de tir

Elles sont suffisamment rares dans le milieu pour ne pas être mises à l’honneur. Catherine Montagner fait partie des 2 % de femmes, selon une estimation de Dominique Lainé, intervenant comme artificier pour Vos nuits étoilées. « On aimerait en avoir plus, les femmes apportent une manière de faire différente, une sensibilité supplémentaire », indique le dirigeant de la société de Pluméliau. Catherine, elle, se dit passionnée depuis près de 15 ans. « J’aime la part de rêve, de magie qu’apporte le feu d’artifice mais aussi son côté éphémère. »
D’abord en amateur, Catherine s’est professionnalisée récemment, parallèlement à ses fonctions administratives et commerciales au sein de Vos nuits étoilées. « Quelque part, cela apporte du crédit à mon discours. Je sais de quoi je parle ! », observe-t’elle. Elle ne le nie pas, le métier d’artificier reste un métier physique. « Il ne s’agit pas seulement de tirer le feu. Il y a aussi de la manutention, des caisses à porter… En tant que femme, il faut savoir faire sa place. »
Non seulement Catherine a trouvé la sienne, mais elle a en plus transmis le virus à ses deux filles. Âgées de 30 et 24 ans, elles sont devenues toutes les deux artificières.

Informations pratiques

Vos nuits étoilées, Kerhudé, 56930 Pluméliau

www.vosnuitsetoilees.fr